Ampoule basse consommation

Depuis 2012, les ampoules basse consommation ont remplacé définitivement les ampoules à incandescence. Une mesure qui fait polémique. En cause: le rayonnement électromagnétique qu’elles émettent. Selon le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques, celui-ci serait très élevé dans certaines conditions d’utilisation et susceptible de perturber l’organisme. Donc, économiser l’énergie, oui, mais pas au détriment de la santé. Autre souci: le mercure contenu dans les ampoules fluocompactes certes en petite quantité connu pour ses effets neurotoxiques. L’étude réalisée par l’association Santé environnement France démontre qu’entre le mercure libéré dès le bris de l’ampoule et la partie restant contre les parois qui ne dégaze pas intégralement au même moment, il s’écoule 1 heure.

Les recommandations
À FAIRE

  • Aérer ta pièce en cas de bris d’ampoule.
  • Rapporter les ampoules entières usagées auprès des distributeurs ou en déchetterie, pour leur recyclage.

À NE PAS FAIRE

  • Équiper un Lampadaire de bureau ou de chevet avec ce type d’ampoule.
  • Placer les ampoules basse consommation à moins d’un mètre des utilisateurs; surtout en cas de risques d’interférences avec les dispositifs d’assistance médicale (pacemaker, pompe à médicaments, appareil auditif…).

Avec ce type d’ampoules vous pourrez faire des économies d’argent.