La cheminée un atout ?

 Ne cachez plus vos conduits de fumée, montrez-les !

Mais à condition qu’ils soient beaux… comme les nouveaux tuyaux métalliques rigides qui font maintenant partie de la décoration. Finis les lourds conduits maçonnés qu’il faut soutenir sur un mur porteur ou une fondation, terminé le bistre qui ruisselle et cette condensation qui aboutit toujours à un encrassement rapide !

Faites un trait sur les chantiers sales et les assemblages compliqués en charpente pour respecter des normes bien contraignantes, en effet un conduit traditionnel ne doit pas approcher à moins de 17 cm d’une pièce de bois et à la clef une attente de trois semaines minimum pour se servir du conduit.

La bonne idée c’est les conduits isolés d’une coque cylindrique de laine de roche, sertie d’une double paroi en acier inoxydable poli. Ces véritables « tuyères » sont destinées aux fumées ne dépassant pas 540 degrés en continu et 760 degrés exceptionnellement, donc parfaitement adaptées à une cheminée d’agrément. Super tirage et économies d’énergie, grâce à un très haut rendement dû à une combustion stable et régulière qui aboutit à une réduction maximum des effets polluants.

Pose facile et par tous les temps (même en période de gel), à l’intérieur comme à l’extérieur, par un simple emboîtement par rotation d’un huitième de tour. C’est infiniment plus rapide que pour un conduit maçonné, et le chantier a le mérite d’être propre. Pour faciliter le montage des accessoires permettant toutes les adaptations : coudes droits ou de biais réglables ; cônes de finition ou chapeaux ; systèmes d’étanchéité en toiture… Le tout installé sans risques à 5 cm seulement des bois de charpente.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes questions !