Children's feet in warm woolen socks heated in the fire in the fireplace

Economiser l’énergie à Paris

Comment améliorer L’efficacité thermique de sa maison ?

Les combles

30% des déperditions thermiques sont dues à la toiture.

Dans les combles perdus, 30 cm de laine minérale ou écologique étalée en rouleau ou en vrac sur le plancher. Dans les combles habitables, 20 à 30 cm de laine minérale ou écologique sur les rampants. En rénovation lourde, isolation par l’extérieur avec la pose de panneaux porteurs isolants.

Les murs

Ils représentent 10 à 15% des déperditions thermiques de la maison.

Par l’intérieur, poser 10 à 20 cm d’isolant en complexe de doublage ou en contre-cloison. Par l’extérieur, prévoir 10 cm d’isolant recouvert d’enduit, de revêtement plastique épais, de bardage.

Le plancher du rez-de-chaussée

Il concerne 15% des déperditions thermiques de la maison.

En sous-face, dans le garage, la cave, le vide sanitaire… poser 8 à 10 cm d’isolant.

Les  fenêtres

Si elles ne sont pas isolées, elles affichent au minimum 15% des déperditions thermiques.

Poser des fenêtres isolantes avec double vitrage à faible émissivité si possible avec lame d’argon et technique «warm edge». Triple vitrage conseillé pour les fenêtres situées au nord. Équiper les menuiseries de stores à l’intérieur et, à l’extérieur, de volets battants ou roulants.  Changer les fenêtres de toit âgées de plus de dix ans pour des modèles récents beaucoup plus performants.

Le chauffage

Une installation de chauffage obsolète entraîne une explosion de la facture d’énergie, des coûts d’entretiens élevés et une pollution excessive.

Remplacer la vieille chaudière par un modèle à condensation au gaz ou au fioul permet une économie de 30%. S’équiper d’un système de régulation avec thermostat et  programmateur apporte 7% d’économie. e installer une pompe à chaleur air-eau si vous avez un système de chauffage central divise la facture par 4. Installer une pompe à chaleur air/air si vous disposez d’un chauffage électrique, ou, comme chauffage d’appoint, un poêle à bois, une cheminée à foyer fermé. Adopter un chauffe-eau solaire ou thermodynamique divise par 2 ou 3 la facture d’eau chaude. Utiliser l’énergie géothermique en installant un puits canadien associé à une VMC double flux constitue un chauffage d’appoint en hiver et apporte de la fraîcheur en été. Cette solution économise 12% d’énergie et est souvent utilisée !

Ampoule basse consommation

Depuis 2012, les ampoules basse consommation ont remplacé définitivement les ampoules à incandescence. Une mesure qui fait polémique. En cause: le rayonnement électromagnétique qu’elles émettent. Selon le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques, celui-ci serait très élevé dans certaines conditions d’utilisation et susceptible de perturber l’organisme. Donc, économiser l’énergie, oui, mais pas au détriment de la santé. Autre souci: le mercure contenu dans les ampoules fluocompactes certes en petite quantité connu pour ses effets neurotoxiques. L’étude réalisée par l’association Santé environnement France démontre qu’entre le mercure libéré dès le bris de l’ampoule et la partie restant contre les parois qui ne dégaze pas intégralement au même moment, il s’écoule 1 heure.

Les recommandations
À FAIRE

  • Aérer ta pièce en cas de bris d’ampoule.
  • Rapporter les ampoules entières usagées auprès des distributeurs ou en déchetterie, pour leur recyclage.

À NE PAS FAIRE

  • Équiper un Lampadaire de bureau ou de chevet avec ce type d’ampoule.
  • Placer les ampoules basse consommation à moins d’un mètre des utilisateurs; surtout en cas de risques d’interférences avec les dispositifs d’assistance médicale (pacemaker, pompe à médicaments, appareil auditif…).

Avec ce type d’ampoules vous pourrez faire des économies d’argent.